Quelques livres du rayon cinéma | بعض من كتب قسم السينما

Godard Neuf Zéro, de Bamchade Pourvali, éditions Séguier.

séguier-godard-pourvali001 Les années quatre-vingt-dix constituent un véritable tournant dans l’œuvre de Jean-Luc Godard. L’auteur mène de front deux pratiques cinématographiques. D’une part, la série «Histoires du cinéma» qui s’étend de 1988 à 1998, et d’autre part les courts et longs-métrages qu’il réalise en prise directe avec l’actualité: «Allemagne neuf zéro», «Les enfants jouent à la Russie», «Hélas pour moi», «JLG/JLG», «For ever Mozart».  Ces deux pratiques ne forment en dernière analyse qu’une seule et même entreprise. En effet, annoncés par les premiers chapitres des «Histoire(s) du cinéma», les films de Godard au cours de cette période sont repris et commentés dans la suite des émissions.

Direction Scénario, de Yvette Biro et Marie-Geneviève Ripeau, editions Séguier.

séguier-direction scénar002 Comment apprendre à raconter une histoire ? Cet ouvrage propose une nouvelle approche permettant d’aborder l’écriture du scénario. Pour exercer son imagination à créer des histoires, pour développer une certaine liberté de l’écriture, les auteurs ont recours à des exercices d’improvisation fondés sur l’association libre. Le livre se divise en 12 déclencheurs, 12 chapitres dans un ordre de difficulté croissant. Après la présentation du déclencheur, le lecteur s’essaye à inventer une histoire ou lire les morceaux choisis que l’auteur a extraits des travaux d’étudiants. Chaque texte est ensuite commenté. Ceci n’est pas un manuel didactique pour apprendre à écrire, il est une invitation à l’écriture.

Ciné et TV vont en vidéo (avis de tempête), de Jean-Paul Fargier, De l’Incidence éditeur.

l'incidence-ciné et tv001 « Quel que soit le support (Le Monde, Cahiers du cinéma, Vertigo, Turbulences vidéo, art press, Trafic), lorsque j’écris sur les liens entre cinéma, vidéo, télévision, arts plastiques, danse, théâtre, musique et littérature, tout se passe comme si je tenais un journal. Journal de voyage. Au milieu d’une tempête : depuis le tsunami vidéo, la mer des images est démontée. De Guitry à Pasolini, de Bresson à Tarantino et beaucoup d’autres, les films resplendissent d’un éclat nouveau sous le soleil du “désir de télévision”. Mais au-delà du cinéma, je ne cesse de construire des passerelles entre Joyce et Godard, Sollers et Pollock, Kerouac et Dubuffet, Paik et Dos Passos, John Cage et Wolf Vostell, Marcel Duchamp et Woody Allen, Dziga Vertov et Joe Dante, Merce Cunningham et Bill Viola…»

Alain Cavalier, Filmeur, d’Amanda Robles, De l’Incidence éditeur.

cavalier_1erecouv Que cache l’acte de création d’une œuvre cinématographique ? Tâtonnements, ébauches, films rêvés et jamais tournés, images qui sommeillent… Alain Cavalier nous laisse pénétrer dans son atelier : fac-similés de ses carnets de travail, textes et entretiens inédits permettent de mieux comprendre les processus créateurs d’un auteur toujours en métamorphose.
De “Ce Répondeur ne prend pas de messages” (1978) à Irène (2009), l’analyse d’Amanda Robles retrace le singulier chemin de ce cinéaste devenu filmeur.

Imperfect Worlds and Dystopian Narratives in Contemporary Cinema, de Artur Blaim et Ludmila Gruszewska-Blaim, édition Peter Lang.

peterlang-ImperfectWorld001 This book is a collection of studies on filmic dystopias: Goto, the Island of Love; Even Dwarfs Started Small; Stalker; Videodrome; Sexmission; Ga-ga: Glory to the Heroes; Kingsajz; Equilibrium; V for Vendetta; Children of Men; The Aerial. Employing a variety of theoretical perspectives (from cultural semiotics to post-structuralist approach), the authors analyse films from different cultural, linguistic and political contexts, demonstrating the interplay between the formulaic dystopian facade and narratological inventiveness, heightened intertextuality, and generic hybridity. The contributors also explore the ways in which dystopian cinema adapts the motifs and techniques borrowed from classic literary dystopias.

L’Espace dans le film, de Susanne Dürr et Almut Steinlein, éditions Peter Lang.

peterlang-espacedanslefi001 La structuration de l’espace dans le système de pensée et de savoir d’une culture, ainsi que son rôle dans le texte fictionnel, prend une place centrale et incontestée dans la recherche contemporaine. La question se révèle complexe et fructueuse pour le texte filmique, puisque le film a recours à une quantité de codes différents qui participent à la construction de l’espace cinématographique. Le thème du livre reflète la largeur de la recherche contemporaine: d’une part, une analyse de film ne peut exister sans respecter au moins implicitement les structures spatiales de son objet. D’autre part, la problématique de l’espace ouvre à une quantité de questions qui puisent dans d’autres champs de recherche.

Advertisements
This entry was posted in Cinema, Librairie. Bookmark the permalink.

4 Responses to Quelques livres du rayon cinéma | بعض من كتب قسم السينما

  1. Pingback: مجموعة الكتب في مكتبة دواوين| La collection des livres de la librairie Dawawine | DAWAWINE

  2. David Hury says:

    Bonjour,
    Les livres en question sont-ils en vente ou disponibles en prêt?

    • Bonjour David !
      Dans la sélection présentée dans cet article les livres sont tous disponible à la vente, à l’exception du titre “L’Espace dans le film” que nous avons seulement à consulter sur place.
      Sinon, beaucoup de livres du rayon consultation ne sont pas disponibles à la vente.
      Et nous n’avons pas de système d’emprunt.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s